13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 14:17

ARBOIS JUIN 2011 A 

 

ARBOIS JUIN 2011 B

 

ARBOIS JUIN 2011 C

 

ARBOIS JUIN 2011 D

 

ARBOIS JUIN 2011 E

 

ARBOIS JUIN 2011 F

 

ARBOIS JUIN 2011 G

 

ARBOIS JUIN 2011 H

 

ARBOIS JUIN 2011 I

 

ARBOIS JUIN 2011 J

 

ARBOIS JUIN 2011 K

Repost 0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 17:08

VIGNES EN ARBOIS 3 avril 2011 

VIGNES EN ARBOIS 4 avril 2011

 

VIGNES EN ARBOIS 1 avril 2011

 

VIGNES EN ARBOIS 2 avril 2011

Repost 0
Published by Eilvys70 - dans FOURRE TOUT
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 06:40
Si vous avez raté le reportage de TF1 consacré à BESANCON en ce Dimanche 1er MAI :
Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 22:19

 

 

by Eilvys70 sur Youtube

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 21:39

QU’EST-CE QUE LE CH’NI ?

 

Chez nous, en Franche-Comté, c'est un mot de patois qui désigne de la poussière, des minons... On balaie le ch'ni, avec la pelle à ch'ni. On peut aussi avoir un ch'ni dans l'œil.

 

 

MAIS D’OU VIENT CE MOT ETONNANT ?

  

Sur wiktionary.org, on nous explique que le mot ch'ni [ʃni]  est très proche du chenil  [ʃǝ.nil] : le lieu où logent les chiens (sens propre), et par extension : un logement fort sale et fort vilain (sens figuré). Toujours selon wiktionary.org, en Franche-Comté, le ch'ni désigne le tas de poussière obtenu lorsqu'on balaie.  Le ch'ni viendrait donc, tout comme le chenil, du latin  canis (le chien).

 

Une recherche internet  vous confirmera que c'est typiquement local : quelques sites franc-comtois, savoyards, suisses, voire bourguignons… mais jamais plus loin !

  

  

EN SUISSE ROMANDE :

 

Commençons par la Suisse, car nous sommes nombreux à croire que notre ch'ni vient de là-bas... Nous allons vite déchanter !

  

Sur henrysuter.ch (termes régionaux de Suisse Romande et de Savoie) : Cheni, chenil, chenit : Choses, ou pièces en désordre. Du français chenil, qui avait au XVIIème siècle le sens de logement sale, dérivé du latin vulgaire canile (la niche).

 

Les suisses utilisent encore couramment ce terme : preuve en est sur le forum suisse de routard.com, une petite discussion sur les assurances et les mutuelles complémentaires : Greg écrit "C'est un peu le ch'ni ces assurances !".

 

Sur lausanne.bondyblog.fr, on apprend le Romand pour les nuls : le cheni : le désordre, le bordel. "La place de la gare à Genève, c’est un vrai cheni !"

 

  

EN SAVOIE :

 

En Savoie, le ch'ni est un mot patois désignant le bazar, le désordre... Il a exactement le même sens qu'en Suisse.

  

Sur reblochon.net, site traitant du parler savoyard, chenil se prononce ch’ni et signifie : choses ou pièces en désordre.

 

Sur patois-savoyard.com, ch'ni : endroit en désordre, vient du mot allemand "schnee"  (la neige)... le même sens ici... mais pas la même origine ! 

 

  

EN FRANCHE-COMTE :

 

Sur le site du village de Voillans (Doubs), le mot cheni, chenit ou chenis signifie : poussière, balayures.

  

La signification est donc différente... 

  

Dans "La Guerre des Boutons", Louis Pergaud utilise ce mot : "A quatre heures ce soir, j'suis de balayage, je le foutrai derrière le mur de la cour en venant vider le chenit".

 

On dit aussi souvent: "Avoir un cheni dans l'œil" ou "Faire des chenis". Ce mot vient probablement de chenil à cause de la saleté qui régnait dans ces lieux (toujours sur le site de Voillans).

 

   

EN BOURGOGNE :

 

D’après CristaldeSaintMarc, blogueuse de Châtillon-sur-Seine, cheni se dit de la poussière qui traîne dans une maison ou dans l'œil.

 

Marcel François, sur son site familial sur la famille Verpy, nous confirme qu'il a toujours entendu ce terme dans sa jeunesse à Montigny-sur-Aube : Cheni ou ch'ni : poussière : "avoir un ch'ni dans l'oeil".

  

On retrouve également ch'ni dans la rubrique patois sur rdvbourguignon.free.fr : ch'ni : poussière... "Y'a un ch'ni dans le carbu !"

 

Le sens du mot en Bourgogne est donc le même qu'en Franche-Comté... proximité oblige !

 

 

UNE TOUTE AUTRE HISTOIRE :

 

Alors ? Qu’en pensez-vous ? Canile (la niche) ou schnee (la neige) ? Le latin ? La Suisse ? L’Allemagne ?

 

J’ai une toute autre version : Il y a 25 ans, un prof d’Anglais du lycée Pergaud à Besançon (25 ans déjà !!!) m’a raconté une bien jolie histoire, restée gravée à jamais dans un petit coin de ma tête. C’était l’histoire du mot ch’ni et ça paraît tellement plausible que je vais vous la livrer ici, même si nulle part je ne retrouve cette version :

 

Il y a bien longtemps les colporteurs traversaient nos villages plusieurs fois par an... et nombreux venaient d'Italie, après avoir traversé les Alpes. Ils arrivaient, lourde balle sur le dos, pour venir vendre quelques articles... histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards : quincaillerie, mercerie...

 

Les colporteurs vendaient cette fameuse pelle à feu, en métal, qui servait à ramasser les cendres. vous connaissez le mot "cendres" en italien ? "ceneri, ceneri"... je les entends d'ici... et j’imagine très bien nos ancêtres tenter de répéter "ceneri" avec leur fameux accent franc-comtois...

 

En suisse, on dit toujours la pelle à feu : en acier, en fer... pour les braises. Notre pelle à ch'ni à nous s’est transformée. Elle est aujourd'hui en plastique, comme partout, avec un petit rebord en caoutchouc.

 

 

NOUS VOILA BIEN AVANCES !

 

Et pourquoi pas deux origines pour deux sens différents ?

 

La pelle à cendres aurait donné le ch'ni (poussière) et la niche, endroit très désordonné, aurait donné le ch'ni (désordre) ? A moins que le sens ait évolué au fil du temps ou des distances et que le désordre, le bazar ne se soit réduit au tas de poussière !

 

... 

 

Promis, un de ces jours, je vous parlerai des colporteurs…

 

 

PS (message personnel au prof d'Anglais s'il arrivait par hasard un jour sur ce blog et s'il se reconnaissait) : Merci pour avoir été un prof génial... et nous avoir fait beaucoup rêver !

 

Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 00:04

2011 02 12 LA 4L

 

Le grand départ pour le Maroc et le Sahara... c'est pour demain ! Bonne route...

Repost 0
Published by Eilvys70 - dans VOYAGES... VOYAGES
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 21:27

ARBOIS

Photo : Incroyable Franche-Comté sur facebook

 

 

Samedi 5 et dimanche 6 février 2011, la désormais célèbre "Percée du Vin Jaune" aura lieu à ARBOIS...

 

 

Affiche Percée 2011

Repost 0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 21:39

Francis MOUREY est décidément bien le roi du cyclo-cross Français : depuis son 1er titre de Champion de France gagné en 2005, le Franc-Comtois l'a emporté 6 fois : 2005, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011... 

 

Hier après-midi à Lanarvily (Finistère), le Franc-Comtois a terminé plus d'une minute devant John GADRET (vainqueur en 2006), après avoir pris la tête dès le départ d'une course très intense.

 

Francis MOUREY, 30 ans, était certes le grand favori du jour : grande forme physique en ce moment et expérience incomparable... Mais la course reste la course et personne n'est à l'abri d'une défaillance, d'un problème mécanique au mauvais moment ou d'une chute : les descentes du circuit étaient hier très glissantes et piégeuses.

 

Francis MOUREY est indiscutablement le meilleur spécialiste français de la discipline de tous les temps. Après le BLEU-BLANC-ROUGE, il rêve bien sûr d' ARC-EN-CIEL...!

 

 

2011 01 09 FRANCIS MOUREY

Photo : Le télégramme

 

 

Francis MOUREY - Bio express : 

 

1980 : naissance le 8 décembre à Chazoy (Doubs)

1995 : Il débute le cyclisme à l'âge de 15 ans

Il devient tout d'abord maçon, tout en pratiquant son sport favori.

Il court pour l'ASPTT Mulhouse en amateur et gagne :

2 fois le Championnat de France de cyclo-cross  en catégorie Espoirs,

2 fois le Tour de Corse.

Il signe en 2004 un contrat pro chez La Française des Jeux.

 Il gagne en cyclo-cross :

6 fois le Championnat de France,

6 fois le Challenge National,

1 manche de la Coupe du Monde,

et termine souvent classé aux Championnats du Monde  (3e place en 2006).

Il gagne sur route :

Une étape de la Route du Sud en 2004 (c'est sa première victoire en pro),

termine 9e aux Championnats de France en 2008.

Il participe à quelques grands tours :

104e du Tour d'Italie en 2004,

94e du tour de France en 2005,

43e du Tour d'Italie en 2007,

96e du Tour d'Espagne en 2008...

 

Repost 0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 09:26

BONNE ANNEE 2011...

 

L'Ognon à BRUSSEY

 

Repost 0
Published by Eilvys70 - dans VOEUX
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 23:32

Place à une nouvelle série d'articles sur le floklore franc-comtois... grâce à Bernard CORDIER, collectionneur avisé...

 

Voici LES GAUCH'NOTS ET LES GAUCH'NOTTES, groupe floklorique franc-comtois (chants et danses) des années 60.

 

 

DANS LA CAMPAGNE DE MELISEY

Dans la campagne de MELISEY
en suivant le même chemin
gare au faux-pas 
belle LISON 
si tu écoutes sa chanson

 

 

PLACE A LA DANSE FIGURE A CONDUIRE

En place pour la danse
1ère figure : à conduire...

 

 

LES DENTELLIERES DE CHEZ NOUS

Les dentellières de chez nous
ont les yeux peuplés de rêves
ils suivent les vols de chimères
les yeux des dentellières
(extrait de chants folkloriques en Haute-Saône)

 

 

LA CANCOILLOTTE

(en patois)
 Janbétiss,q'os qé d'voulà ??
 bel ou pett....sou d'la poion
 y voudrai.....béco de vi....
 dou pan...
 peu l'cancoillotte !!
 
       Traduction:
       Jean-Baptiste que veux-tu ??
       belle ou vilaine c'est du poisson!
       je voudrais ..beaucoup de vin , du pain
       puis de la cancoillotte !!
 

Repost 0
Published by Eilvys70 - dans FOLKLORE COMTOIS
commenter cet article